L’écomusée de La Hamaide vous propose de déguster sa propre bière !

Cette année, l’écomusée s’est intéressé au thème des brasseurs, des brasseries et des bières dans notre beau Pays des Collines. C’est vrai que la région a été longtemps marquée de ses estaminets et de ses nombreuses productions locales. Si le nombre de brasseries a fortement diminué du à l’offre commerciale étendue et facilement accessible en nos magasins, la région demeure une contré de renom pour sa production brassicole.

L’enquête de l’Ecomusée s’est soldée comme toujours par une exposition complète à découvrir à partir du 7 avril.

bière La Hamaide Pays des Collines

Outre le passé de la région, vous découvrirez que depuis quelques années, la mode des bières locales fait un retour remarqué et nos Collines ne sont pas en reste ! Même l’Ecomusée s’y est mis en proposant une délicieuse bière rousse: La Hamaide !

Tout ceci a été rendu possible grâce au soutien et à l’aide de la Brasserie des Légendes, brasserie ellezelloise  dont la réputation dépasse nos frontières avec l’incontournable Quintine, bière des sorcières.

Heures d’ouverture :

Du lundi au vendredi : Toute l’année (de 14h à 16h30), aux vacances de Printemps, de Pâques et d’automne (de 14h à 17h) et en juillet et août (de 14h à 18h). Dimanches et jours fériés: de Pâques au 30/09 (de 14h à 18h).
Fermeture: tous les samedis et entre Noël et N-An.

Ecomusée du Pays des Collines
Plada 6
7890 LAHAMAIDE (ELLEZELLES)

Publicités

Une poire d’Ellezelles…

On peut lire dans la Flore des serres et jardins de l’Europe de Louis Van Houtte, 1877, le texte suivant:

« (…) mais j’aime également beaucoup de nouvelles poires qui sont excellentes, aussi bonnes, quelquefois supérieures à leur aînées. Telles sont dans mon jardin et pour mon palais: Dana’s Havey; Comte Lelieur, Ellis, Unchlan; Bonne de Malines; Beurré d’Ellezelles, Olivier de Serres; Prince Napoléon; Président Lesant; Beurré Hugé, Joséphine de Malines; Beurré Millet, Passe-Crassane, Bergamote Hertrich  »

 

Est-ce que cette Beurré d’Ellezelles est la même que la Tardive d’Ellezelles dont on fait mention dans un document new-yorkais à la fin du 19ème ? Cette poire « à la chair blanche, juteuse, fondante » et la peau légèrement rousse ?

Je suis à la recherche de toute information sur les fruits originaires de notre région, n’hésitez pas à me contacter !

Il y a 15 ans, naissait officiellement le Parc Naturel du Pays des Collines !

Il y a 15 ans, jour pour jou, on pouvait lire dans le Moniteur belge, l’arrêté qui lançait officiellement le parc naturel du Pays des Collines:

 

12 juin 1997 – Arrêté du Gouvernement wallon portant approbation de la création du « Parc naturel du Pays des Collines » (M.B. 20.09.1997)

Le Gouvernement wallon,
Vu le décret du 16 juillet 1985 relatif aux parcs naturels;
Vu l’arrêté de l’Exécutif régional wallon du 10 septembre 1987 déterminant le contenu du dossier de la demande d’approbation en exécution de l’article 5 du décret du 16 juillet 1985 relatif aux parcs naturels;
Vu les délibérations des conseils communaux de Flobecq du 19 avril 1996, de Mont-de-l’Enclus du 30 avril 1996, d’Ellezelles du 6 mai 1996, de Frasnes-lez-Anvaing du 13 mai 1996 et d’Ath du 31 mai 1996 décidant de s’associer en vue de constituer l’Asbl « Intercommunale Parc naturel du Pays des Collines », dénommée pouvoir organisateur, dont l’objet prévoit la faculté de prendre l’initiative de créer un parc naturel et d’entamer la procédure de création du parc naturel;
Vu l’assemblée générale constitutive de « l’Intercommunale Parc naturel du Pays des Collines», en date du 28 juin 1996;
Vu la décision du 28 juin 1996 du pouvoir organisateur instituant un comité d’étude chargé d’établir un rapport et un avant-projet relatifs aux limites du parc, au plan de gestion visé à l’article 6 du décret du 16 juillet 1985 et aux conséquences pour les communes intéressées et pour leurs habitants de la création du parc naturel;
Vu le projet de création du parc naturel adopté par le pouvoir organisateur le 18 septembre 1996 et notifié aux communes concernées ainsi qu’au Gouvernement wallon;
Vu l’enquête publique qui s’est déroulée du 1er au 30 novembre 1996 et les réunions d’information organisées les 4, 5, 6, 7, 12, 25, 26, 27, 28 et 29 novembre 1996;
Vu les avis favorables des communes concernées, émis le 20 décembre 1996 pour les communes d’Ath et de Mont-de-l’Enclus, le 23 décembre 1996 pour la commune de Frasnes-lez-Anvaing, le 30 décembre 1996 pour la commune d’Ellezelles et le 22 janvier 1997 pour la commune de Flobecq;
Vu l’avis du Conseil supérieur wallon de la Conservation de la Nature en date du 18 mars 1997;
Vu l’avis du Conseil économique et social de la Région wallonne en date du 24 mars 1997;
Vu l’avis de la députation permanente du conseil provincial du Hainaut en date du 27 mars 1997;
Vu l’avis de la Commission régionale d’Aménagement du Territoire en date du 28 mars 1997;
Vu l’avis non émis dans le délai légalement imparti par le Gouvernement de la Communauté française;
Vu l’avis et les propositions formulées par le comité d’étude en sa séance du 16 avril 1997, conformément à l’article 4, § 2, du décret du 16 juillet 1985;
Vu la décision de  créer le parc naturel sous la dénomination « Parc naturel du Pays des Collines », d’adopter le plan de gestion et de fixer les limites du parc, prise par le pouvoir organisateur en date du 24 avril 1997;
Vu la demande d’approbation adressée au Gouvernement wallon en date du 24 avril 1997;
Considérant que les propositions formulées par le comité d’étude répondent favorablement aux conditions émises par le Conseil supérieur wallon de la Conservation de la Nature, le Conseil économique et social de la Région wallonne et la Commission régionale d’Aménagement du territoire;
Considérant que les remarques formulées par la députation permanente du Hainaut ont été insérées par le comité d’étude au plan de gestion;
Sur la proposition du Ministre de l’Environnement, des Ressources naturelles et de l’Agriculture,
Arrête :

Article 1er. La décision de créer un parc naturel sous la dénomination « Parc naturel du Pays des Collines », d’en fixer les limites et d’établir un plan de gestion, adoptée par le pouvoir organisateur, est approuvée.

Art. 2. Le pouvoir organisateur est constitué par l’intercommunale dénommée « Intercommunale Parc naturel du Pays des Collines ».

Art. 3. Le territoire du « Parc naturel du Pays des Collines » est délimité par la carte jointe au présent arrêté.

Art. 4. Le Ministre qui a la Conservation de la Nature dans ses attributions est chargé de l’exécution du présent arrêté.

 

SOURCE: http://environnement.wallonie.be/legis/parcsespacesverts.htm

La Vouille Secrète à Ellezelles

Belle trouvaille que cette vouille secrète qui vous fera emprunter tout au long de l’été le même chemin que le très énigmatique Professeur Edouard Vandechuuuut. Au programme, un parcours artistique et frissonnant assorti de tablées houblonneuses dans six restaurants du village sorcier. Qu’on se le dise !

La Vouille secrète à Ellezelles au Pays des Collines

Cette nouvelle et belle promenade d’une heure environ est accessible à tous, petits et grands. Toutes les infos sur le site http://www.lavouillesecrete.be

 

Les sorcières d’Ellezelles ont 40 ans !

Si vous avez entendu parler du sabbat d’Ellezelles et que vous n’avez pas encore pu y assister, cette année est la bonne ! En effet, nos sorcières fêtent cette année leur quarantième sabbat. Autant dire qu’elles ont mis les petits chaudrons dans les grands ! Un marché d’artisans fantastiques, un spectacle ébouriffant, un concours de masques horribles, des animations et une ambiance d’enfer vous attendent cette année à Ellezelles, au coeur du Pays des Collines ce samedi 30 juin 2012. Oserez-vous franchir les haies pour nous y rejoindre ?

Le sabbat des sorcières d'Ellezelles

L’écomusée du Pays des Collines, une chouette idée !

Ecomusée du Pays des Collines à La Hamaide

Créé en 1974 sous le nom de Musée vivant, l’Ecomusée du Pays des Collines a réussi le pari de conserver de nombreux objets tendant à disparaître des caves et greniers de la région. Différentes salles vous permettent de vous replonger dans l’ambiance des classes anciennes où les bancs se garnissent de buvards et d’encre; des jouets ayant animé de sourires les visages de nombre d’enfants; de matériel pour recueillir le miel, faire du beurre, tisser la laine, le coton, la soie… Des dizaines et des dizaines d’objets qui attendent les regards curieux, intéressés, amusés même parfois, mais souvent encore plein de nostalgie devant une ancienne baratte ou l’odeur typique de l’atelier du maréchal ferrant. A côté du musée, la maison Louise permet de visiter une maison typique du début Xxe avec sa salle de séjour, sa chambre encore ornée de pots de camomille et une salle d’eau servant à la fois de cuisine et de salle de bains.
Plus loin, des hangars agricoles abritent  les thèmes de la moisson (ne râtez pas la fête de la moisson chaque premier week-end d’août!) et du travail de la terre.
Un petit musée bien représentatif de cette région pourvu d’un estaminet où l’on ne manque jamais de déguster quelque bonne bière !